Non classé

LE MAINE COON

C’est un chat à poils mi-longs de grande taille avec un poids pouvant aller de 4 kg pour les femelles et jusqu’à 10 kg pour les mâles.

Le Maine Coon a un développement lent, il atteint sa pleine maturité vers l’âge de 3-4 ans.

Il sera heureux en appartement à condition qu’il y soit habitué dès son plus jeune âge et si on lui donne les moyens de travailler son impressionnante musculature, notamment sur un arbre à chat à sa mesure.

C’est un chat qui roucoule plus qu’il ne miaule.

Il aime suivre pas à pas son propriétaire dans ses déplacements intérieurs sans toutefois être collant ce qui lui vaut l’appellation de «chat-chien».

Il serait vraiment dommage de le laisser vagabonder à l’extérieur sans surveillance.

Beaucoup de dangers le guettent : vol, disparition, empoisonnement, accident de la circulation …

De ce fait, le Maine Coon peut être habitué dés son jeune âge aux sorties avec un harnais et appréciera beaucoup de vous accompagner en promenade.

Ses Origine

Plusieurs légendes entourent l’origine du Maine Coon, comme le croisement peu probable, car génétiquement impossible, de chats semi- sauvages et de ratons laveurs (racoons) à cause de leur queue touffue avec des anneaux et de leur couleur Brown Tabby.

Une autre légende populaire dit qu’il aurait pour ancêtres les six chats  que Marie Antoinette aurait envoyés à Wiscasset, dans l’état du Maine, lorsqu’elle projetait de s’enfuir de France, avec l’aide du capitaine Clough, un marin de la Nouvelle- Angleterre , dans le but d’échapper à la révolution française. En fait, la demeure que le capitaine Clough aurait construite pour elle se situait sur les bords du fleuve Sheepscott qu’il faut traverser pour aller de Wiscassett à Edgecomb, dans l’état du Maine.

Plus raisonnablement, on peut considérer que le Maine Coon originaire de l’état du Maine, au nord-est des Etats-Unis est issu du croisement de plusieurs types de races de chats.

Les colons anglais (et d’autres nationalités) auraient ramené les chats de leur pays, ainsi que des chats angoras originaires du Moyen-Orient, des chats russes et scandinaves.

En effectuant des recherches historiques, on constate que le nord-est des états unis d’Amérique fut visité par les Vikings aux alentours du début du second millénaire. Ces grands aventuriers ont probablement eu à leur bord des chats qui leur assuraient une défense contre les rongeurs préservant ainsi leurs réserves de nourriture.

Certaines thèses sur l’origine du MAINE COON avancent le fait que certains de ces chats seraient restés en territoire américain, fondant ainsi les premières lignées des chats que l’on retrouvera plus tard dans les fermes.

Les chats des derniers colons précédemment cités, se sont alors reproduit avec les chats américains des fermes à poils courts. C’est ainsi que, soumis au climat rigoureux de cet état, le MAINE COON fit ses premiers pas.

Il est donc considéré comme le premier « chat de race » Américain.

Le 1er MAINE COON présenté en exposition fut « Captain Jencks », chat noir et blanc, en 1861.

Cette présentation fut un succès aux expositions de Boston et de New York, mais il ne fut que de courte durée en raison de l’arrivée de races devenant à la mode : des Persans et des Siamois.

Un premier standard fut rédigé en 1960. La CFA (Cat Fancier’s Association) le reconnut le MAINE COON en tant que race a part entière en 1976 et la Fifé (Fédération Féline Internationale) le fit vers 1980, époque à laquelle la race a de nouveau conquis le public.

C’est d’ailleurs en 1981 que le MAINE COON fut introduit en France.

Pour plus d’informations sur les origines du Maine Coon, suivez ce lien :  http://pawpeds.com/MCO/mchs/index_fr.html

 

Sa compagnie

Pourquoi le surnomme t-on le « doux géant » ?

Tous simplement parce que le MAINE COON, fait partie des plus grands félins domestiques au monde de part sa longueur.

Il est d’une incroyable gentillesse : il ne sortira pratiquement jamais une griffe, surtout avec les enfants dont il apprécie la présence.

C’est un chat très joueur qui nécessite un peu d’espace pour se dépenser, mais surtout un bon arbre à chat bien stable et bien haut et des jouets, balles, souris, boule de papier et le préféré :  le plumeau, il en est fou …

Il sait également se montrer affectueux et très attaché à son maître, qu’il choisira au sein de la famille.

Il fait partie des races que l’on nomme les «chats-chiens » de par ses caractéristiques comportementales. En effet, il est capable de ramener un jouet pour que vous lui relanciez.

Il acceptera volontiers une petite promenade en laisse.

C’est un chat très intelligent, qui comprendra très vite les interdits.

Le Maine Coon a également une certaine attirance pour l’eau. Très adroit, il apprécie de boire « à la patte », plongeant cette dernière dans le dit liquide pour le sucer dans ses longs polis interdigitaux.

C’est un chasseur hors pair qui vous débarrassera de tout ce qui vole ou rampe.

EN RÉSUMÉ

Le Maine Coon est un chat sociable et socialtrès équilibré et bien dans sa tête.

Il possède un certain art pour s’adapter et se faire accepter, faisant preuve de douceur 

et de patience ce qui peut en faire un bon compagnon pour les enfants.